Voir la vidéo d'e-monsite

Exposition Dans Les Boyaux De L'ogre à Limoges le 19 mai 2018

19 samedi mai 2018

18h00

Musée De La Résistance (7 Rue Neuve-saint-etienne)

Plus d'infos sur l'Exposition Dans Les Boyaux De L'ogre à Limoges

L'exposition Exposition Dans Les Boyaux De L'ogre a lieu dans le cadre de la Nuit des musées à Limoges 2018.

Le Musée de la Résistance a proposé à l'artiste Thomas Duranteau d'entrer en dialogue avec ses collections, notamment avec les nombreux objets présents dans ses réserves. L'artiste a donc effectué un choix d'objets de la Première et Seconde Guerre mondiale à partir desquels il a créé des sculptures, peintures et dessins, mis en relation par le thème de l'ogre.

Ce mythe permet d'aborder les différentes images du conflit : image de la guerre dévoreuse de jeunes, image de l'ennemi mais aussi image des protagonistes sur eux-mêmes, marqués par les violences subies. Ce parcours dans l'intime est aussi nourri par l'évocation du monde de l'enfance et du conte, révélant l'humanité qui nous relie aux personnes qui ont traversé ces conflits. Par cet imaginaire forgé par une mémoire ancienne et une diversité des cultures, les contes offrent une porte d'entrée exaltante pour aborder l'histoire autant pour les adultes que pour les enfants.

C'est donc une approche originale des guerres mondiales qui est ici proposée, non dans une fuite du réel mais au contraire en questionnant l'exposition d'objets, d'images historiques et les émotions procurées : comment arrivons-nous à digérer ces guerres mondiales ?

L'exposition très variée présente plus de 150 oeuvres originales de l'artiste accompagnées d'une centaine d'objets de la première moitié du XXe siècle provenant des collections du Musée de la Résistance de Limoges. C'est un moyen supplémentaire de montrer qu'un musée d'histoire est un lieu vivant et ouvert dans lequel chacun peut puiser des ressources pour nourrir sa propre perception du monde, sa propre création. Face aux collections du musée, oser aller à la rencontre d'un regard artistique comme une invitation pour tous à renouveler sa vision du lieu et des objets exposés dans l'approche complémentaire des voies historiques et sensibles.